Mes meilleurs conseils pour aider les enfants à apprendre à coder

Apprendre à coder aux enfants est de plus en plus ‘tendance’, même si certains trouvent que c’est inutile. Personnellement, je suis convaincu que connaître le B-A-BA du code sera demain aussi important que connaître une seconde langue. Je vous propose aujourd’hui mes meilleurs conseils pour aider les enfants à apprendre à coder. En fait, je les ai déjà mis en œuvre auprès de mes enfants, qui sont aujourd’hui âgés de 10, 8, 6 et 4 ans.

Détail important, je n’utilise pas mes compétences de développeur pour leur apprendre. Je ne fais que leur proposer des jouets et jeux électroniques en les laissant faire seuls. Tantôt par conviction, tantôt par contrainte quand ils m’éjectent du jeu pour faire ce qu’ils veulent . Je suis alors présent uniquement en soutien à leur demande, et là encore, je regarde surtout les indications fournies dans le jeu.

 

L’apprentissage doit-il être réfléchi ?

Avant de nous plonger dans le sujet, j’aimerais clarifier ce point qui est pour moi important. D’autant plus qu’il implique que vous pouvez très bien sensibiliser votre enfant à la programmation même si vous ne savez pas le faire vous-même .

Nous avons tendance à trop réfléchir notre mode d’apprentissage des nouvelles choses. Est-ce qu’un enfant réfléchit avant d’apprendre sa langue maternelle ? Est-ce qu’il apprend d’abord la structure grammaticale, la conjugaison et le vocabulaire avant de pouvoir exprimer ses premiers mots ? Non, bien sûr !

Il écoute et, petit à petit, son cerveau crée des liens de causalité entre le contexte, l’environnement, l’action et ce qui vient d’être dit. C’est ainsi que, sans avoir aucune aide extérieure, on a tous appris à comprendre notre langue maternelle et ensuite à la parler.

À ce sujet je vous recommande le très bon livre Les étonnants pouvoirs de transformation du cerveau de Norman Doidge. J’y ai appris beaucoup de choses sur notre cerveau.

Les enfants sont naturellement curieux de tout ce qui les entoure. Ils veulent jouer, tripoter, manipuler, tester toutes les possibilités de tout ce qu’ils croisent, jusqu’à en avoir fait le tour. Et encore, ils y reviennent ensuite plusieurs fois histoire de vérifier que cela fonctionne toujours de la même manière. C’est comme ça qu’ils apprennent et découvrent le monde.

Pourquoi ne pas utiliser cela et simplement les mettre en face de jouets et jeux qui vont naturellement les confronter, petit à petit, à la programmation ?

 

Le petit robot Cubetto pour les plus jeunes

Cubetto, le panneau de commande et les blocs pour le programmer

Dès 3 ans, je vous recommande de leur proposer Cubetto.

Il s’agit d’un petit robot en bois, très qualitatif. Pour le faire bouger, vous êtes obligé d’utiliser la planche de commande sur laquelle vous déposez des petits blocs de direction. En avant, à droite, à gauche. Une fois le programme écrit sur la plateforme, il faut appuyer sur un bouton pour que le robot reçoive les instructions à suivre, en liaison sans fil.

Au début mes enfants voulaient déplacer le robot à la main, il faut leur expliquer que cela ne fonctionne pas ainsi…

Ensuite ils tentent d’appuyer sur le bouton sans avoir mis d’instruction… Et rapidement ils comprennent le lien entre les blocs de commande qu’ils mettent et les mouvements du robot. Et là, l’apprentissage débute. Ils comprennent vite qu’ils doivent préparer la liste d’ordre avant de demander au robot de l’exécuter.

Le robot est fourni avec un tapis séparé en différentes cases. On peut alors proposer à l’enfant d’écrire le programme qui permet au robot d’aller d’une case à l’autre.

Cubetto propose même une zone de type “procédure” qui est appelable à la demande avec des blocs dédiés. Cela augmente les possibilités et l’apprentissage.

Le robot a été très bien conçu. Il est agréable au toucher, résistant, prévu pour les joueurs de jeune âge. Le seul petit bémol reste le prix de 219€. Même si je le trouve justifié au vu de la qualité, ce n’est pas à la portée de toutes les bourses.

 

Intermédiaire : Le jeu Lightbot

Lightbot pour debuter la programmation en s amusant

Pour le coup, le jeu Lightbot a une version d’essai gratuite, et coûte 2,29€ ensuite. Il est disponible sur tablette ou smartphone.

Vous devez là aussi programmer les déplacements d’un petit robot, virtuel cette foi. Le but est d’allumer des lampes sur le trajet, toujours avec un nombre fini d’instructions.

Pour les plus jeunes, vous devrez lui lire les instructions, d’autant plus qu’elles sont en anglais. Rassurez-vous, si vous ne maitrisez pas l’anglais, cela reste simple. Et vous pouvez vous aider du meilleur traducteur que je connaisse : Deepl.

Rapidement l’enfant comprend comment fonctionne le jeu. Viens ensuite la douce prise de tête de résoudre chaque casse-tête.

Petit conseil : parfois l’enfant est bloqué sur un niveau et il ne comprend vraiment pas pourquoi “cela ne marche plus”. Il a probablement été trop rapide sur le niveau d’avant, ou 2 niveaux avant. Incitez-le à recommencer ces niveaux en cherchant la solution utilisant le moins d’ordre de mouvement. Cela force l’enfant à mieux comprendre un concept (comme les procédures PROC1 et PROC2 par exemple).

 

Le site CodeCombat, quand ils savent lire et écrire

CodeCombat pour faire une quete tout en programmant

CodeCombat pour faire une quete tout en programmant

Je recommande le site code combat qui est très bien fait sur la partie apprentissage d’un langage de programmation.

Je viens d’y mettre ma fille de 8 ans, elle est en CE2. Elle y arrive assez bien.

Vous n’avez pas besoin de connaître la programmation ni d’être présent, car il suffit de lire toutes les indications pour y arriver. Attention, je dis bien TOUTES. En effet, parfois il faut aller chercher dans la documentation directement accessible dans l’interface. L’enfant doit tout lire, recopier des morceaux de code et les adapter. Il travaille même sa connaissance de l’outil informatique, du clavier, du copié-collé, etc.

Je trouve que cette idée de les inciter à lire la documentation fournie avec un langage est une très bonne idée, car cela fait partie des compétences à avoir quand on programme.

Pour finir sur le site en lui-même. L’enfant joue un combattant, garçon ou fille au choix, qui doit traverser des mondes, ramasser des Gem et se battre pour sauver d’autres personnes. Au fil des niveaux il faut même acheter de nouveaux équipements pour être plus fort et plus résistant.

Execution d'un programme avec CodeCombat

Mes deux grands adorent, et si je les laissais faire, ils y passeraient facilement la journée.

 

Scratch : très bien, mais beaucoup moins autonomes

Il existe aussi le site scratch qui permet aux enfants de créer de toute pièce une scène virtuelle avec des personnages qu’ils vont pouvoir animer. Ils peuvent même réagir à des évènements, dire ce qui se passe quand le personnage approche le bord de la zone d’affichage ou quand un objet, un ballon par exemple, arrive sur une zone particulière du dessin. Il est ainsi possible de créer ses propres jeux (basket, tennis …). Je vous recommande de lire les nombreux livres sur le sujet. Il existe également des chaînes YouTube, des cartes d’idées de jeux à créer, etc. Le champ des possibles est très grand et la communauté qui se sert de Scratch l’est aussi. C’est rassurant, quel que soit le problème que vous rencontrez avec Scratch, vous trouverez très certainement une réponse sur Internet, merci Google.

Scratch - écran de design et de programmation

Mes enfants ont adoré jouer à Scratch, ils passent des heures à créer de nouvelles scènes et à enregistrer leur voix par-dessus. En revanche, pour le moment, ils sont très peu intéressés par à la partie code. Ils le font uniquement si je suis avec eux et que je les guide pour réaliser un exercice. Peut-être ne l’ai-je pas fait assez pour qu’ils voient l’intérêt, ou peut-être sont-ils trop jeunes ? En cela, ils sont largement plus autonomes dans leur apprentissage du code sur les autres jeux.

 

Le jeu de société “Souris Code and Go”

En faisant des recherches pour cet article, je suis tombé sur le jeu de société “Souris Code and Go” de Learning Resources. Je rêvais d’un jeu de ce type, je l’ai donc tout de suite commandé ! Je ne peux donc pas encore vous faire un retour dessus.

A priori chaque joueur doit rapidement faire un petit code pour déplacer sa souris et ramasser le plus de fromage. Je pense que cela peut être très sympa. Les commentaires sur Amazon sont plutôt bons, 4.5 étoile sur 11 commentaires à l’heure où j’écris ces lignes. Je pense que c’est très complémentaire de Lightbot.

Je mettrais à jour cet article dans quelques semaines avec nos premières impressions, j’ai hâte de tester ce nouveau jeu.

 

En conclusion

J’espère vous avoir appris quelques petites astuces pour tout doucement apprendre les principes de base de la programmation à vos enfants.

Partagez en commentaire ce que vous allez mettre en application auprès de vos enfants, et même, après, revenez partager ce que vos enfants en ont pensé. Si vous-même avez utilisé d’autres ressources, ajoutez-les en commentaire également.

Cet article participe à l’évènement “Les meilleurs livres et conseils pour accompagner les enfants » du blog  www.apprendre-chaque-jour.fr. J’apprécie ce blog, et je vous recommande l’article « Un philosophe grec : Aristote ». J’y ai découvert un beau livre pour mieux connaître Aristote, qui avait sans cesse soif d’apprendre. Je vous recommande d’avoir le même état d’esprit si vous voulez devenir ou êtes déjà programmeur.

 

Crédits Photos et Images

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.